tondre-chevaux

Comment tondre les chevaux ?

Si avoir un cheval est une très bonne chose, surtout si l’on vit en campagne, en prendre soin afin qu’il soit beau est encore plus important. Une pilosité trop dense et le cheval perd tout son charme. C’est presque un retour à l’état sauvage. Il importe donc de pouvoir tondre les chevaux que vous possédez. Voici en quelques étapes comment s’y prendre.

Tondre vos chevaux : quelques prédispositions

Les chevaux sont des animaux sensibles. Pour cela, il y a des points dont vous devez tenir compte avant de vous lancer dans la tonte proprement dite. Si vous en êtes à la toute première tonte avec votre animal, il n’est pas évident qu’il soit accoutumé au bruit de la tondeuse. Il est donc recommandé de laisser l’appareil fonctionner à proximité du cheval pour lui permettre de s’habituer à son bruit. Mais bien avant, prenez le soin de lubrifier la tondeuse. Panser aussi le pelage de votre cheval pour faciliter la tonte.

Comment tondre votre cheval

Le premier élément à prendre en compte pour une tonte correcte et bien menée, c’est qu’il ne faut pas que l’ensemble de l’opération dure plus de deux heures. La raison en est simple : plus le temps d’usage est long, plus la tondeuse chauffera. Par conséquent, si vous mettez trop de temps, vous risquez de pousser le cheval à avoir des réactions négatives. Quel que soit le type de tonte pour lequel vous aurez opté, il est fortement recommandé d’y aller tout doucement.

Pour éviter de faire réagir le cheval, il faut approcher la tondeuse tout doucement de lui et la poser sur son pelage tout en douceur. Il s’agit de le mettre en confiance, donc vous devez aussi avoir des mouvements plus ou moins lents pour ne pas le brusquer. Si c’est la première fois que vous le tondez, il est préférable d’éviter de commencer par les zones fortement sensibles comme le bas ventre ou le cou.

Si votre cheval a un pelage très épais, il faut faire passer la tondeuse à deux reprises au même endroit. Le premier passage permettra de se débarrasser des poils longs, et le second permettra un affinement de la tonte. Cela dit, vous devez faire très attention avec la tondeuse lorsqu’elle entre en contact avec la peau de l’animal. Vous pourriez la pincer si vous ne savez pas vous y prendre, et cela stressera le cheval. Soyez aussi vigilants quand vous faites passer la tondeuse trop près des oreilles de l’animal.

Que faire après la tonte

Si vous avez procéder à la tonte de votre cheval en hiver, vous devrez l’aider à combattre le froid. En effet, c’est grâce à son pelage que le cheval peut passer un hiver sans grand dommages. Donc, si vous avez envie de tondre votre cheval en plein hiver, veillez à ne pas lui ôter toute sa protection. Vous devrez par exemple le couvrir lorsqu’il est au repos pour l’empêcher de prendre froid. Dans les moments où l’animal est actif, il lui faudra un couvre-reins. C’est en cela qu’il est aussi indispensable de savoir quand tondre votre cheval.

L’une des dernières choses que vous aurez à faire une fois la tonte terminée, c’est de nettoyer la tondeuse avant d’en faire usage une prochaine fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *